FORUM DE DISCUSSSION TONDEUSE SOUFFLEUSE TRACTEUR SCIE A CHAINE ROTOCULTEUR COUPE-BORDURE ETC
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 La fameuse pelouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
STAFF
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 136
Age : 58
Localisation : Lemoyne
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: La fameuse pelouse   2007-02-25, 23:04

L'entretien de la pelouse passe évidemment d'abord par la tonte du gazon.
Pour les travaux de l'automne je vous recommande ma page sur l'entretien du gazon en automne.
Fréquence des tontes.Elle varie beaucoup selon tout un tas de critères. La norme c'est environ 1 tonte par semaine au printemps et en automne, une tonte tous les 15 jours en été et en période de sécheresse. J'ai essayé de hiérarchiser un peu les éléments qui influent plus ou moins sur la fréquence des tontes du gazon.
Pelouse, gazon ou prairie.
Définition des termes : pelouse, gazon, prairie,
Éléments sur lesquels on peut jouer pour réduire le nombre de tontes :
Type de semence choisie. Les mélanges pour usage sport ou intensif sont souvent des herbes à pousse rapide (je me souviens d'un copain qui s'était bien fait avoir avec ça).
Type de matériel : mulcheuse - tondeuse - débroussailleuse (dans l'ordre de la fréquence impliquée).
Engrais apportés au sol. Les engrais entraînent évidement une pousse plus rapide du gazon.
Arrosage : l'été, moins on arrose, moins l'herbe pousse.
Le calendrier lunaire.
Il parait que certains jours sont favorables pour tondre sa pelouse quand on ne veux pas qu'elle pousse trop vite. Il existe un calendrier qui permet de connaître les bons jours.
Il faut que la lune soit devant la constellation (et pas le signe) des gémeaux, de la balance ou du verseau si on souhaite que le gazon repousse moins vite
Si vous souhaiter au contraire une bonne pousse, il faut tondre devant les constellations du poisson, du cancer ou du scorpion.
Hauteur des tontes.
D'après mon vendeur de tondeuse personne ne s'embête avec ça. La doctrine habituelle prévoie cependant de tondre un peu plus haut que d'habitude quand c'est la dernière tonte avant l'hiver et en période de sécheresse. Il est aussi très souvent indiqué de ne pas tondre en une fois de plus d'1/3 de la hauteur de l'herbe. Sous les arbres et à l'ombre il est préférable de tondre un peu plus haut qu'en plein soleil (7cm mini).
Généralement on tond sa pelouse trop court. Une bonne hauteur pour limiter les mauvaises herbes est de 5 à 8 cm.
Désherbage.Le désherbage chimique.
Pour moi c'est lamentable d'épandre des désherbants dans des jardins d'agrément. Les désherbants sont des cochonneries qui finissent immanquablement par polluer les nappes phréatiques, les cours d'eau et les océans (sans compter les pollutions crées et l'énergie consommée lors de leur fabrication). Que des agriculteurs utilisent des désherbant, c'est déjà très limite (surproduction occidentale...) mais quand il s'agit de jardin je crois que rien ne justifie leur utilisation.
Maintenant chacun fait ce qu'il veux avec sa conscience et si vous tenez à saccager un peu plus la planète, respectez au moins les conseils suivants :
- respectez les doses prescrites (surtout pas de surdosage).
- Traitez quand les mauvaises herbes sont en période de croissance (c'est une hérésie de désherber en Février comme on peut le voir sur certains sites).
- Ne traitez pas quand il pleut ou qu'il y a des risques de pluie.
- Ne mettez pas les restes de tonte au compost pendant plusieurs tontes (c'est bien précisé sur toutes les boites).
- Utiliser toutes les protections indispensables (gants, masque....)
- Ne laissez pas les enfants jouer dans l'herbe pendant le traitement et pendant les jours qui suivent.
- Allez à confesse dès que vous avez terminé votre sale besogne (pour les bons catholiques en tout cas).
Pour les acharnés, voici quelques prix de désherbants :
Comment se débarrasser des principales mauvaises herbes (méthode écologique).
Il faut que je commence d'abord par préciser que les mauvaises herbes, cela n'existe pas. Aucune plante ne peut-être mauvaise en elle-même. Son usage (la ciguë de Socrate par exemple) peut être mortel pour l'homme mais ce n'est pas son problème. Ici on se permettra d'utiliser le terme mauvaise herbe à la place de celui plus précis d'adventice (définition du Petit Robert : se dit d'une espèce végétale indésirable, présente dans la culture d'une autre espèce).Pissenlit.
Il existe plein de bonnes raisons pour décider de conserver les pissenlits (ou dent de lion ou encore dendelion en Anglais) dans sa pelouse :
- pour faire un délicieux miel avec les fleurs (faire lien sur la recette du miel de pissenlit de ma mère)
- pour donner à manger aux lapins (avec le risque de les voire assez vite disparaître de la pelouse)
- parce que les fleurs jaunes sont du plus bel effet au mois de mai
- parce que les enfants adorent faire comme la semeuse de Larousse.
- parce que certains les apprécient beaucoup en salade

Néanmoins, si on veux s'en débarrasser il existe une sorte de gouge qui sert à extraire la plante avec sa racine.
L'autre solution c'est d'essayer de les déterrer avec un couteau quand la terre est humide. Ça ne fonctionne pas très bien mais on y arrive quand même avec de la patience. Après plusieurs années d'arrachage, la carotte s'épuise et le pissenlit disparaît.
Il se vend maintenant un appareil qui ressemble un peu au truc qui servait à prendre les glaçons dans les années 70. Je ne sais pas si vous voyez de quoi je veux parler. Il s'agit d'une griffe à 3 dents ou lames. Je dois en acheter une et l'essayer pour vous en parler.
Il me semble que les pissenlits se multiplient très bien par leurs graines voyageuses. Entretenir un tapis d'herbe bien épais permet sans doute de contenir leur germination.
J'ai appris aussi dans ce fil d'eco bio que la farine de gluten de mais est un herbicide (bio ? hum, le mais, cultivé sous nos climat est plutôt une catastrophe, sans même parler des OGM) efficace contre digitaire astringente, pissenlit, rumex crépu, renouée des oiseaux, chenopode, amarante et plantain. A essayer mais difficile à trouver aujourd'hui en France...
Bouton d'or.
Encore une plante que l'on peut regarder avec un autre oeil que celui de l'exterminateur implacable. En effet les renoncules font de très belles fleurs jaunes d'or, leur floraison est remontante et elles nous rappelle la fameuse question : "t'aime le beurre ?".
Cependant, pour s'en débarrasser, un arrachage quand la terre est humide est très efficace. Elles ne repoussent pas car elles se propagent plutôt grâce à leurs stolons, les graines ne semblent pas être trop à craindre. Comme elles se plaisent plutôt à l'ombre dans des terrains frais à humide, un drainage peut aider à contenir leur développement.Le trèfle.
Cette fois ci il n'y a pas de doute : il ne s'agit pas d'une mauvaise herbe. Elle est cultivée comme plante fourragère, elle fixe bien l'azote dans le sol, elle est toujours verte (même en période de canicule), toujours vert, même au plus chaud de l'été, les abeilles l'adorent (ce qui peut poser des problèmes pour ceux qui marchent pied nu sur leur pelouse), beau vert assez profond, permet de se lancer dans de longues recherches du "trèfle à quatre feuilles", permet de se rafraichir en été (avez-vous déjà essayé de sucer la base d'un pétale ?).
Au Canada certains mélanges pour pelouse contiennent un peu de trèfle blanc. Je crois que c'est une bonne idée.

Bon voilà, comme dans mon nouveau jardin il y en a plein, j'ai décidé de les garder. Dans mon ancien jardin j'avais patiemment arraché chaque pied (c'est assez long car il y a plein de stolons entre les pieds) et j'avais réussi à l'éradiquer.
Il se pourrait qu'en répandant de l'engrais azoté au printemps on favorise le développement des graminées au détriment du trèfle et qu'on arrive ainsi à s'en débarrasser.
Le trèfle aime la lumière et les sols plutôt pauvres. L'azote profite à l'herbe et cela prive le trèfle de lumière. En Bretagne on sème parfois dans les pâtures du trèfle et du ray grass et il est difficile d'entretenir les 2 en même temps. Le ray grass a tendance à prendre le dessus. Je dit ça comme ça car quand on est envahi, comme moi, on a du mal à croire à cette histoire. Le plantain
Pour moi une véritable saleté. Il est très difficile de s'en débarrasser. Elle est assez facile à arracher mais ses graines sont redoutables et se ressèment à vitesse grand V. Ses graines sont est néanmoins très appréciées des oiseaux et dans une pelouse écologique il peut avoir sa place à ce titre.
Si vous décidez de conserver cette mauvaise herbe, libre à vous, elle pourra toujours servir à frictionner la peau après des piqûres d'orties (j'ai des doutes sur l'efficacité de cette mesure traditionellement enseignée aux enfants).
C'est une plante qui apprécie les sols nus, pauvres et compactés. Relever la hauteur de tonte permet de limiter son développement.
Les pâquerettes
Les pâquerettes, si on les regarde, ont du mal à tomber d'emblée dans la catégorie mauvaises herbe. Ce petit coeur jaune, ces pétales blanc avec leur reflet rose plus ou moins prononcé, cette propension à fleurir en toute saison en font une fleur décorative que l'on pourrait rechercher. Elle fait d'ailleurs partie de certains mélange de graines (Gazon dit Suisse ou Japonais par exemple).
Malheureusement pour elles, leur manie d'envahir les gazons en étouffant l'herbe avec leur mode de développement font qu'il est tout à fait respectable de vouloir s'en débarrasser. Je ne sais pas si elles repartent à partir du moindre bout de racine qui reste dans le sol ou si elles se ressèment toute seules mais j'ai pu observer qu'il est très difficile de s'en débarrasser lorsqu'elles sont bien établies. J'ai aussi pu constater qu'elles s'épanouissaient particulièrement sur des sols sec, damés et plutôt pauvre.
La mousse.
C'est un travail de romain que d'en venir à bout. En plus, chaque année il faut remettre l'ouvrage sur le métier : sulfate de fer, scarification, nouveau semis... Le résultat est toujours décevant. A l'ombre, l'herbe ne pousse pas bien (sauf certaines espèces comme par exemple le pâturin des bois).
Sous les arbres je crois que le plus simple c'est de vivre avec. Après tout la mousse est très appréciée des oiseaux qui l'utilisent pour construire leurs nids. Une autre solution est de ne pas installer de pelouse sous les arbres. Des hostas, du muguet, du lamium, des fougères, peuvent constituer un décor bien plus séduisant qu'un gazon tout rabougri et plein de mousses.
Noter que le sulfate de fer est une idiotie (préférer un poudrage de lithothamne) car :
- Il acidifie le sol et donc favorise le retour de la mousse.
- C'est un produit chimique dont on peux se passer.
- On ne peut pas mettre les déchets de la scarification au compost.

Les facteurs qui favorisent l'apparition de la mousse sont :
- Tonte trop courte
- Sol pauvre en potasse, magnésium et calcium.
- L'ombre et le manque d'ensoleillement.
- Mauvaise aération du sol.
- Acidité excessive
C'est sur ces facteurs qu'il faut essayer de jouer pour limiter le développement de la mousse.
Les autres "ravageurs" de la pelouse.
Les taupes.
Les taupes sont de si fragiles animaux qu'il est regrettable de devoir les tuer. Le mieux est de trouver des techniques pour les faire partir chez le voisin. La terre qu'elles ramènent à la surface fait une excellente terre de rempotage.
Les vers de terre.
Sur les green de golf, rien de plus désagréable que de voir les petits tas de terre que savent faire ces petites bêtes. En dehors de cela les vers de terre sont une bénédiction pour les pelouses. Ils aèrent le sol et font un travail de compostage unique.
Les larves de hanneton.
C'est un problème qui revient une année sur 3 dans certaines contrées (Suisse par exemple). Il existe des traitements "écologiques" mais je ne connaît pas très bien ce sujet.
Les maladies cryptogamiques.
Je n'y connais rien. Je compléterais lorsque j'aurai quelque chose à dire d'intéressant sur le sujet.
Les fourmis.
On les remarque particulièrement certains soir un peu orageux du moi de Juillet. Je ne sais pas ce qui leur prend, elles font ressortir des petites miettes de terre du gazon, certaines se mettent à voler. C'est très intéressant et pas vraiment dangereux pour les pelouses car ensuite tout rentre dans l'ordre.
Parfois, un pic vert vient se restaurer avec quelques fourmis et à ce moment là vous êtes bien content de ne pas avoir pris de mesures définitives.
Les champignons.
En particulier lorsqu'ils prennent la forme de rond de sorcière. Il est dans ce cas presque impossible de s'en débarrasser (sauf à retourner le terrain). Le mieux est de vivre avec.
Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas à utiliser mon forum.


Dernière édition par le 2007-03-21, 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pages.videotron.com/goldrush/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse pelouse   2007-02-26, 10:56

Oui ca bien du sens, j,en prends note, je sais que ce n,est vraiment pas le temps de parler de gazon hehehehe, mais il y a quelques trucs la dedans que je vais surement essayer.



Bon forum,
Camionneur
Revenir en haut Aller en bas
 
La fameuse pelouse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pelouse d'Armandie
» la fameuse zx chinoise
» Repousser les sangliers de son jardin et pelouse
» ASSE - Pelouse en souvenir
» Demol Tracteur a Pelouse East-Broughton

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DISCUSSION TONDEUSE SOUFFLEUSE :: CLICK ICI POUR VOIR LES MESSAGES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: